CREATURES FANTASTIQUES VOLUME 5 de KAZIYA

  Ziska, qui a succombé au poison du Tatzelwurm, est heureusement vite récupérée par Kamil. Il la ramène chez lui où elle rejoint Anna, elle aussi victime de la créature, mais elles s’en remettent assez vite. Nico arrive pour la récupérer et sur le chemin du retour, ils recroisent le Tatzelwurm. Mais étrangement Nico ne voit pas la même créature que Ziska. Intrigués ils la poursuivent jusqu’à un entrepôt où ils en découvrent plusieurs dont une mal en point. Malgré la mise en garde de Ziska, Nico entre et prend l’animal avec lui sans problème. De retour dans son cabinet, il découvre que ce Tatzelwurm est malade et que son cas pourrait se rapprocher de celui du griffon. Mais surtout se pose la question de la vraie nature de cette créature…

  La situation amorcée avec le cas du griffon prend désormais une toute autre ampleur. Le nombre de créatures fantastiques malades ou obligées de se déplacer augmentent dangereusement. Nico et Ziska vont devoir mettre à profit toutes les connaissances pour avancer sur cette affaire. Une fois le « coupable » découvert, ils devront faire le tour de toutes leurs relations pour trouver une explication au problème. Et ils ne seront pas au bout de leurs peines avec un « facteur humain » assez spécial qui viendra interférer. Le tout sur un fond de problème écologique jusque-là insoupçonné…

  Il est malheureusement temps pour nous de quitter Ziska et Nico. L’auteur en « profite » pour faire revenir une bonne partie des personnages rencontrés lors des 4 premiers tomes. Chacun apporte sa petite pierre à la dernière enquête de notre vétérinaire et de son apprentie. Science et magie font encore bon ménage ici, mais les créatures fantastiques sont cette fois bien plus mises en avant. Origines, « pouvoirs », relations avec la nature et les hommes : tout est décortiqué par une Ziska encore plus motivée que jamais pour sauver le « dernier » malade présenté.

  Notre jeune héroïne est ainsi vraiment au centre de l’histoire, puisant dans toutes ses connaissances magiques et médicales pour résoudre l’énigme. De nombreuses personnes lui apportent leur aide ou lui donne une information ; mais c’est vraiment elle seule qui triera tout pour trouver la solution. Nous voyons vraiment son évolution tout au long des 5 tomes. Même si elle a encore des choses à apprendre, nous la sentons bien plus à l’aise dans son travail et ayant surtout bien plus confiance en elle. Pour conclure, l’auteur nous donne aussi une explication inattendue mais néanmoins cohérente sur la représentation des créatures fantastiques par les humains. Entre mythes et peurs ancestrales, elles évoluent au fil du temps jusqu’à être oubliées. Même si la plupart des gens ne les voient pas, elles sont toujours là, prêtes à surgir

  L’auteur nous livre donc une « fin » satisfaisante, un peu frustrante certes mais néanmoins bien construite. Il est dommage de déjà quitter Ziska car nous avons encore plus envie de suivre son parcours de voir son évolution. Il y aurait également encore tant de choses à dire et à découvrir sur les créatures fantastiques. Cependant cela reste une série bien construite et agréable à lire. Entre mystère, suspense, humour, fantastique, réalisme et acte vétérinaire, nous avons une bonne alchimie. Les personnages sont attachants mais également complexes, aux multiples facettes. Le graphisme général est beau : les décors sont souvent simples mais humains et créatures sont bien détaillés. En bref c’est une série de qualité que je ne peux que conseiller.

Fabrice Docher

CREATURES FANTASTIQUES (WATASHI TO SENSEI NO GENJU SHINRYOROKU) VOLUME 5 de KAZIYA (2020)

Fantastique / tranches de vie / médical, Japon, Komikku éditions, décembre 2020, 178 pages, 7.99 euros