Les chats du Louvre, tome 1 du manga de Taiyô Matsumoto sort chez Futuropolis.

Une communauté de chats vit au Louvre depuis des générations et se transforme la nuit venue pour vivre sa vie. Elle ne se fait jamais voir du public, reste très discrète, à l’exception de Flocon, un adorable chaton blanc. Cécile, la guide qui trouve qu’il y a toujours foule au musée du Louvre l’a aperçu en pleine visite… Marcel, le vieux gardien qui lui-même est presque né dans le palais connait bien ces chats. Il les nourrit, les protège et connaît certainement leurs secrets…

 

Les Chats du Louvre sont le fruit du partenariat que les éditions Futuropolis ont avec le musée du Louvre. Matsumoto, comme d’autres auteurs de BD et quelques mangakas (voir ma chronique sur Jirô Taniguchi et Les gardiens du Louvre par exemple) s’est donc servi du vieux palais pour construire un conte fantastique, poétique et fantaisiste. Ses chats sont en effet merveilleux dans leur aspect protéiforme. Ils ont d’étranges pouvoirs, mais leur société n’est pas tellement différente de la nôtre : chacun y éprouve affinités ou répulsion. Attirances, rivalités, hiérarchie régissent leurs rapports. Le conte apparaît aussi avec l’araignée philosophe qui disserte sur sa toile et ponctue chaque saison de ses dons d’observation. La poésie et la fantaisie apparaissent dans des personnages comme Flocon ou la sœur de Marcel, tous deux « passe-tableaux » et éternellement jeunes ! On pense au très beau film de Jean-François Laguionie : « Le Tableau » sur ce même sujet… Là, le dessin est en noir et blanc. L’architecture du musée y tient une large place. Elle est valorisée par les zones d’ombres et de lumières que définissent des lavis et encrages à la plume. L’équilibre des vignettes est sous-tendu par ces différentes techniques qui lui apportent un beau relief. Les personnages sont bien caractérisés par un dessin à la fois souple et faussement réaliste renforçant la caractérisation de chacun.

Camille DOUZELET

Les chats du Louvre, tome 1, de Taiyô Matsumoto, Futuropolis, Louvre éditions, novembre 2017, 208 pages, 26 euros.

Sortie prévue du 2è tome au printemps 2018.

chapitre 1