Best of courts métrages d’Asie (2) de Divers

A Dull’s life de Kwai Bun (animation, Hong Kong, 2000, 4’30, son)
L’urinoir a toujours été maltraité par les usagers des toilettes publiques. Un jour, il découvre que les toilettes pour femmes sont bien plus propres. Il décide alors de quitter son emplacement et part à l’aventure dans les toilettes pour femmes. Trouvera-t-il là-bas son paradis ?
le film : primé dans la catégorie animation au 6e Festival indépendant du court métrage et de la vidéo de Hong Kong (2000) et sélectionné dans de nombreux autres festivals (Singapour, Pusan, Seoul, Hong Kong, …)

Colorblind de Banjong Pisonthanakum (Thaïlande, 2002, 13’, couleur, vosta)
Après avoir reçu chaque jour une rose rouge devant la porte de son appartement, l’attitude et la façon de Tum de voir le monde changent progressivement. Finalement, il réalise que la société ne crée pas l’inégalité, mais qu’il l’avait créée lui-même.
Le film : prix spécial du jury au 6ème Festival Thaï du film court et de la vidéo. Banjong Pisonthanakum travaille actuellement sur le script de son deuxième long métrage.

Dandelion de Peter Ng Seung Ho (animation, Hong Kong, 2001, 6’, son)
Une brise d’été, les abeilles nous rappellent nos jours passés. Une mère et sa fille partagent leurs souvenirs et leur futur, leurs joies et leurs peines.
le film : Médaille d’argent dans la catégorie animation au 7e Festival indépendant du court métrage et de la vidéo de Hong Kong (2001).

Fatal Fight dans ta face IV.2 de Cyrille Munaro (France, 2002, 10’50, vf)
Le sous-titre résume ce film : “The savage gladiator’s final revenge ultime of the death… qui tue”. Une bagarre avec des coups de poing que ça fait mal !
Cyril Munaro : lyonnais, réalisateur de 3 courts métrages dont La Déclaration, Prix du public à Givors au “Festimage” 2001. Il présente chaque année au Festival Etoiles & Toiles d’Asie sa dernière production.

Go on Living de Sahand Samadian (Iran, 2002, 12’10, vosta)
Le déroulement, avec ses imprévus, de la production d’un film sur une journée comme les autres en Iran.
Sahand Samadian : né à Téhéran en 1979, il a étudié le cinéma à la Maison du Film Makhmalbaf et a réalisé Freshteye Marg (1999) et Play Room (2000).

Les résultats du Bac de Pascal Vincent (France, 2001, 18’, vf)
Début d’été. Trois adolescents attendent les résultats du bac. Mais est-ce bien cela qu’ils attendent ?
Pascal Vincent : Après deux autres courts, il se voit récompensé par ce troisième film, sélectionné à Clermont-Ferrand, Brest et Grenoble. L’Asie n’a pas de secret pour lui, qui travaille à Alive Distribution, distributeur du cinéma japonais en France.

Luang Ta de Pakpoom Wongpoom (Thaïlande, 2001, 8’, couleur, vosta)
Le point de vue d’un jeune garçon, vivant dans une région reculée de la Thaïlande, où la croyance et la foi dans la communauté des moines réunit la communauté dans son ensemble. Mais son envie de bien faire lui fait découvrir une réalité qui n’est pas celle qu’il pensait.
Le film : sélectionné et primé dans de nombreux festivals, dont Clermont-Ferrand, Singapour, Pusan,.., c’est le premier film de Pakpoom Wongpoom.

Market de Nicolas Floc’h (France/Japon, 2002, 1’, son)
Le marché au poisson Tsukiji à Tokyo. Le corps des vendeurs, leurs cris : une chorégraphie.
Nicolas Floc’h : est plasticien, et travaille souvent avec des danseurs. Il a reçu la bourse Arcus de l’AFAA pour le Japon, grâce à laquelle il a tourné ce film, son septième.

Pork Chop de Tom Barnes (Hong Kong, 2001, 11’, vosta)
Chaque jour, des milliers de Hongkongais mangent des côtelettes de porc. Pork chop offre une vision teintée d’humour noir de la vie de Miyuki, une jeune Japonaise vivant à Hong Kong. Lassée de tout, elle abandonne amis, collègues et hommes : sa nouvelle vie sociale et sexuelle prend dès lors une tournure bien particulière…
le film : Sélectionné dans de nombreux festivals (Pusan, Los Angeles, Hong Kong, …)

Tall Shadows de Kees van Es (Hong Kong, 2002, 7’, vosta)
Après avoir dit adieu à ses enfants à l’aéroport, un homme rencontre un ténébreux étranger qui le presse de prendre sa revanche sur son ex-femme pour récupérer ses enfants. Après une bagarre, l’homme étrangle l’étranger, ou du moins le croit-il…
Kees van Es : réalisateur de plusieurs courts métrages dont Spy (1996), First meeting (2000) et Fragile (2001) présenté l’an dernier au Festival Etoiles & Toiles d’Asie. Il a choisi ici le noir et blanc pour mettre en valeur la dualité du sujet du film.

en collaboration avec le Hong Kong Art Centre
Partez à la découverte des Wong Kar-wai ou Kitano de demain à travers une sélection des meilleurs courts métrages asiatiques du moment. 2 prix seront remis : un par le public, le second par un jury composé de Christophe Chabert (rédacteur en chef de l’hebdo des spectacles “Le Petit Bulletin”), Salah Dahoui (producteur courts métrages, directeur d’une agence de création multimédia), et Pascal Vincent (réalisateur de courts métrages, distributeur des films japonais Alive).

Date de sortie internationale : 2002

Pays : Divers