Asakusa Kid de Takeshi Kitano

Pour cette fin d’année, les amateurs de cinéma asiatique sont gâtés. Dans Asakusa Kid, Takeshi Kitano nous raconte Kitano avant Kitano, avant qu’il ne devienne riche et célèbre en devenant le comique puis le réalisateur que l’on connaît. De ses débuts pas franchement glorieux dans le quartier “chaud” d’Asakusa à Tokyo comme garçon d’ascenseur, puis comme régisseur de ce même théâtre à son “show” sur scène, monté à force d’obstination, avec la réussite qu’on le sait. Asakusa Kid a été publié dix ans plus tôt au Japon et s’achève sur la mort de son mentor, celui qui lui a donné la chance de sa vie, et sur la fin tout aussi tragique de ce quartier, véritable pépinière de talents, et d’une époque. Ce n’est certes pas de la grande littérature, Kitano écrit comme il parle dans son journal de bord, et ne vous attendez pas à de grandes révélations sur sa vie, mais plutôt à un récit anecdotique et cahotique qui ne prétend qu’à vous distraire. On attend avec impatience la suite.

Éditeur : Editions Denoël

Pays : Japon

Jean-Pierre Gimenez