Metropolis de Toshiyuki Honda

“Metropolis” est une excellente surprise, tant par sa qualité narrative et visuelle que par son habillage musical. Rintaro, le réalisateur a opté pour le parti pris du contraste afin de narrer les aventures de cette métropole librement inspirée du film de Fritz Lang de 1927. Tribut au maître allemand, il a choisi pour une partie de la bande originale, du jazz des années 30. Et miracle, ce qui au départ, pouvait paraître anachronique se révèle une belle adéquation avec le design et l’histoire. Pour accompagner les scènes d’action et de suspense, la BO est de facture plus hollywoodienne.
Un seul regret : le standard de Ray Charles “I can’t stop loving you” utilisé pour la scène finale ne figure pas sur le disque – certainement une question de droits !

Le compositeur Toshiyuki Honda est l’un des meilleurs saxophonistes japonais. Il a travaillé sur des séries télévisées et des longs métrages d’animation comme “Gunhed” en 1989 et “Tokyo Babylon” en 1992.

Éditeur : Milan

Pays : Divers

Pascal Surleau