Le drama, une nouvelle pratique télévisuelle ?

Le drama, une nouvelle pratique télévisuelle ?

Depuis quelques années maintenant, on parle d’un nouveau genre de série télévisée qui attire de plus en plus d’adeptes sur la toile : le DRAMA. Et on parle même de dramaphiles.

Qu’est-ce qu’un drama ?

Pour comprendre ce phénomène, il conviendrait d’abord de se pencher sur la définition du terme drama. Un drama est au Japon, en Corée du Sud, en Chine et dans d’autres pays asiatiques, une série télévisée d’une ou de deux saisons composée(s) chacune en moyenne de 10 à 20 épisodes. Ce format court spécifique s’est développé au Japon à la fin des années 1970 et s’est exporté ensuite dans le reste de l’Asie. En Thaïlande, ces séries sont appelées Lakorn.

Le drama touche à tous les genres : amour, horreur, fantastique, en passant par la comédie et le drame… Ce sont parfois des adaptations de manga ou d’animes comme par exemple : Nobuta wo produce ou encore City Hunter. Dans les dramas jouent non seulement des acteurs professionnels, mais aussi souvent des célébrités, des chanteurs ou des idoles.

Les formats des dramas

Drama japonais : le format classique des dramas japonais est le renzoku. C’est un format court de 10 ou 11 épisodes (allant jusqu’à 14) d’une durée moyenne de 45 à 60 minutes par épisode. Les grands réseaux de télévision (Fuji TV, TV Asahi, TBS, NTV) produisent chaque saison jusqu’à huit séries différentes, soit une trentaine de dramas chaque année.
Drama coréen : le format classique d’un drama coréen est plus long que le format renzoku : de 15 à 20 épisodes (jusqu’à 50 pour certains et 100 pour les dramas historiques) d’une durée moyenne de 60 à 70 minutes par épisode.
Drama taïwanais/chinois : le format pour un drama taïwanais-chinois est plus ou moins le même que pour les dramas coréens soit environ 10 à 13 épisodes (jusqu’à 30 épisodes) pour une durée moyenne de 70 minutes par épisode.

Il existe encore un autre format de drama, le Tanpatsu. Il s’agit d’une sorte de one-shot se référant souvent, des années après, à un drama ou à un manga très populaire. Ce n’est donc pas à proprement parlé un drama, ni un film, non plus : on appelle souvent les tanpatsu des SP (épisodes spéciaux). Pour ce format, la durée moyenne varie entre 90 minutes et deux heures. Il se peut aussi que certains épisodes spéciaux soient en 2 ou 3 parties, et deviennent plus ou moins un “mini-drama”.
Différents genres de drama
Mars

Voici une liste de dramas qui ont connu un fort succès et qui sont généralement cités par les dramaphiles (bien sûr les avis peuvent diverger, cette liste est non exhaustive).
Côté drama japonais, l’un des plus connus est Hana Yori Dango (une comédie sentimentale], diffusé en 2005 et réalisé par Ishii Yasuharu, Yamamuro Daisuke, Katayama Osamu, Tsuboi Toshio, Takei Atsushi. Ce drama est l’adaptation d’un des shôjo manga les plus vendus au Japon portant le même nom (Hana yori dango) du célèbre Yoko Kamio.

Toujours dans les dramas japonais, mais d’un autre genre, mêlant fait de société et romance : Orange Days. Diffusé en 2004 et réalisé par Imai Natsuki, Doi Nobuhiro et Shono Jiro, le drama a eu beaucoup de succès au Japon notamment auprès des jeunes étudiants.
Parmi les dramas coréens, nous avons la comédie sentimentale, Full House. Diffusé en 2004 et réalisé par Pyo Min Su, Full house est pour beaucoup le premier drama coréen regardé.

Autre drama coréen, mais cette fois-ci historique, réalisé par Lee Jeong Seob : Hong Gil Dong. Mêlant romance, comédie et action, ce drama, diffusé en 2008, a su plaire à toutes les générations.
Enfin pour les dramas taïwanais, nous pouvons d’abord citer It started with a kiss, une comédie réalisée par Qu You Ning. Diffusé en 2005, ce drama est l’adaptation du manga de Tada Kaoru, s’intitulant Itazura na Kiss.

Dans un genre totalement différent, le drama Mars a connu lui aussi un fort succès à Taïwan et en Chine. Sorti en 2004, Mars a été réalisé par Tsai Yueh Hsun et entraîne le spectateur dans un autre univers, totalement différent des histoires d’amour habituelles. Encore une fois, ce drama est l’adaptation du célèbre manga portant le même nom, du mangaka Fuyumi Sôryo.
Vous pouvez retrouver en détail les fiches de ces dramas sur : http://www.nautiljon.com/

Hanène Ghali, avril 2012


1 Équipes de volontaires qui d’abord retranscrivent et synchronisent les paroles de la vidéo en langue
originale pour en donner des sous-titres puis traduisent ces sous-titres de dramas en langue voulue.

Enfin soit les sous-titres sont insérés directement dans la vidéo et nous donne donc du hardsub soit
le fichier sous-titrés est donné seul et c’est à la personne de les relier grâce à un logiciel, ce qui
s’appelle du softsub.

Pays : Corée du Sud

Hanène Ghali