Ghenma Wars, à l’aube de la légende de Shôtaro Ishimori

Ce qui frappe tout d’abord à la vision de cette œuvre, c’est une atmosphère très sombre empreinte de violence et de fatalisme. L’action se déroule en deux parties dont la première se situe dans un monde post-apocalyptique où l’humanité est asservie par une race d’extraterrestres appelés démons. Ceux-ci ont la possibilité de s’hybrider avec la race humaine pour donner naissance à des êtres dotés de grands pouvoir. C’est ainsi que viennent au monde Rufu et Jinn fruits de l’union forcée entre le Roi des démons et une humaine Shaun. Séparés à la naissance, ceux-ci ne se retrouveront qu’après moult péripéties.
Dans une deuxième partie, nos deux héros se trouvent projetés dans un monde proche du nôtre … . Le scénario est organisé tel un feuilleton avec une voix off qui fait régulièrement le point sur l’action. Celle-ci est menée tambour battant et les personnages principaux sont plutôt attachants. Le seul reproche que l’on peut faire à cette œuvre est une animation assez moyenne : manque de fluidité dans les scènes d’action et des décors assez vilains. Le chara design est cependant plutôt agréable, surtout si l’on tient compte du fait que le style d’Ishimori dont il dérive est assez rétro.
Bref, une œuvre très récente et passionnante qui ne vous laissera pas indifférent du fait de son atmosphère oppressante et du charisme de ses héros.

Série TV en 13 épisodes adaptée du manga de Shôtaro Ishimori et Kazuma Hirai.
Shôtaro Ishimori décédé en 1998 est considéré au Japon comme l’un des grands maîtres du manga juste derrière Osamu Tezuka. Précurseur du manga de SF – l’un de ses élèves n’est autre que Gô Nagai (Goldorak) – ses œuvres les plus connues sont Cyborg 009 et Kamen Rider.
Le manga à l’origine de cet anime, Genma Taisen, avait déjà fait l’objet d’une adaptation animée en 1983 sous la forme d’un film réalisé par Rintaro avec un chara design de Katsuhiro Otomo : Armagedon. Précisons tout de suite qu’il y a peu de ressemblances entre les deux œuvres, tant du côté scénario, que du côté mise en scène.

Cette série est présentée dans un joli coffret digipack de 3 DVD agrémenté d’un petit livret. Bonus : une galerie d’images différente sur chaque DVD, des bandes annonces.

Éditeur : Kaze

Pays : Divers

Jean-Michel Rapet