FEBRUARY de Sippapak Yuthlert

Kaewla, jeune artiste thaïlandaise décide d’aller vivre à New York. Jee, jeune malfrat de cette même ville prépare son retour au pays, la Thaïlande. Une nuit, dans une fuite à l’issue d’une affaire qui tourne mal Jee renverse Kaewla. Elle devient amnésique. Jee la recueille et essaie de lui faire recouvrer la mémoire. Seulement, Kaewla gravement malade doit impérativement se faire opérer en février, ce dont elle ne se souvient plus. Et le temps file…

Chacun des deux protagonistes n’a de cesse de penser à un futur incertain. Beaucoup de scènes sont filmées en lumière de fin de journée, au soleil couchant, comme si la mort était imminente. Mais plutôt que de l’angoisse, il en ressort une ambiance douce et chaleureuse, tranquille. Tout n’est pas noir comme la nuit. L’amnésie est une sorte d’ellipse providentielle qui fait se rencontrer ces deux personnages et leur apprend à vivre le temps présent. Une histoire d’amour belle et simple. Les dix dernières minutes sont un véritable ascenseur émotif, cependant on n’en ressort pas amer, mais presque apaisé. En résumé, une jolie réflexion sur la vie qui n’est peut-être pas toujours heureuse mais en vaut la peine et dont il faut profiter. Et dites : “Vous croyez au destin ? ”

Éditeur : Asian Star

Pays : Thaïlande

Colombine Collombat-Massa