Coffret Mizoguchi Vol. 2 de Kenji Mizoguchi

Un second coffret pour l’encensé Mizo-san, une seconde leçon de cinéma pour cinéphile et cinéaste, l’occasion d’assister à l’épanouissement d’un maître de l’écriture filmique si profondément humaniste. Contenu de l’encensoir :

Les Contes De La Lune Vague Après La Pluie (1953), cette œuvre, dont le temps n’eut raison ni de son charme, ni de sa réflexion sur la fiction, demeure toujours si contemporaine. Déposant un classique de la littérature japonaise sur couche argentique, Mizo-san développe l’illusion dans toute sa splendeur, punissant des arrivistes à la dérive dans un sanctuaire de perdition.

Miss Oyu (1951), Shinnosuke se voit présenté à Oshizu lors d’une rencontre arrangée, épris de la soeur, jeune veuve qu’il ne peut épouser, il consent à l’union avec Oshizu pour mieux s’approcher d’Oyu…. Oeuvre tirée d’un célèbre roman, cette fresque des sentiments, fidèle à la dramaturgie Mizoguchien, consume les coeurs devant la cruauté des circonstances.

La Vie d’O-Haru, Femme Galante (1952), 20 ans de réminiscence pour O-Haru, jeune aristocrate, qui d’une passion pour un homme de classe inférieure se voit infliger à valeur punitive, l’exil, la prostitution, la maltraitance en une tragique fatalité sociale sans échappatoire. Première découverte occidentale de Mizoguchi à Venise, un regard sur une peinture de la femme martyre, accablée par le machisme ambiant du Japon féodal.

Les Musiciens De Gion (1953), à Kyoto, Eiko, 16 ans, dont la mère vient de décéder aspire à devenir Geisha. Miyogaru assure dès lors son apprentissage comme la survie de son idéal d’enfant au prix de grands sacrifices. Ancré dans un réalisme contemporain tactile d’après-guerre, Mizoguchi dévoile sous un nouvel angle les artifices des rapports à la prostitution.

La Rue De La Honte (1956), l’ultime consécration du cinéma à la critique des injustices sociales, sa dernière œuvre nourrie des expériences d’une vie, reste à mes yeux sa plus belle. A Yashiwara, rue des plaisirs de Kyoto au cœur d’une violente polémique sur la proscription de la prostitution, des femmes entretiennent leur profession puisque ” rien n’est sans raison ” Leibniz.

Les Contes De La Lune Vague Après La Pluie, Miss Oyu, La Vie d’O-Haru Femme Galante, Les Musiciens De Gion, La Rue De La Honte

On retrouve dans ce second coffret les présentations passionnées de Noël Simsolo ainsi que deux analyses pertinentes de Jean Douchet sur Les Contes De La Lune Vague Après La Pluie et La Rue De La Honte révélant toute la splendeur du patrimoine cinématographique laissé par Kenji Mizoguchi.

Éditeur : Opening

Pays : Japon

Julien Deldyck