ALTAÏR volume 12 de Kotono KATO

Tandis que Mahmud et son groupe arrivent à Cielo pour tenter de rallier la ville-état à leur cause, l’armée du Général Pineau se met en route dans leur direction. Averti, Kahlil Pacha, en courte pause à Tauro, est obligé de repartir à toute vitesse. Toutes les forces se concentrent ainsi au même endroit. Après un 1er coup d’éclat des miliciens de Cielo, les forces du Baltrhain et celles de la Türkiye se préparent pour un affrontement inévitable…

Avec ce tome a lieu le 1er vrai combat entre l’Empire et l’Alliance. Cielo fait usage de tactiques originales mais ce sont surtout les hommes et les femmes du Général Pineau qui sont mis en avant. Tant par leurs talents individuels que les compétences de leurs troupes respectives, ils montrent des capacités bien supérieures aux türks, fruit de leurs années de préparations intensives. Il en résultera une débâcle magistrale pour l’Alliance, avec toutes les répercussions que l’on peut imaginer. Au-delà des combats, nous découvrons aussi des lieux, des personnages, des façons de penser. A travers ce conflit, notre connaissance du continent Roumélien continue de s’étoffer et là se trouve toujours la grande force de ce manga. En plus de ses qualités techniques, malgré le contexte très guerrier en ce moment, il reste très humain, proche des personnes que l’on suit et que l’on rencontre, décrivant un ensemble et non pas uniquement le fracas des armes. L’histoire est toujours aussi forte et intense, nous promettant même de plus en plus d’émotions. A suivre.

Fabrice Docher

ALTAÏR volume 12 de Kotono KATO (2012)

Aventures / guerre / commerce / politique / diplomatie, Japon, Editions Glénat, mai 2016, 192 pages, livre broché 7.60 euros