Rétrospective Seijun Suzuki, maître de la couleur et de l’action

Une trentaine de films dont une dizaine d’inédits pour rendre hommage à une signature exceptionnelle adulée par Quentin Tarantino, Wong-Kar Wai et Jim Jarmusch qui lui a dédié Ghost Dog. Cette rétrospective sera l’occasion de montrer, une nouvelle fois que c’est, de manière paradoxale, au sein même des contraintes économiques des studios des années 50 et 60 que le cinéma japonais a donné ses meilleurs auteurs, dans l’ombre bienveillante des grands maîtres (Ozu, Mizoguchi, Kurosawa, Naruse et Uchida) : Seijun Suzuki fait ainsi partie de la grande famille de ces artisans pourvus d’un sens du cinéma et d’un plaisir de faire hors du commun. Une esthétique remarquable et une vision de l’homme toute en émotion.

Tarif 4 € / Tarif réduit 3 €

Date : Du jeudi 31 mai au samedi 30 juin 2007

Lieu : Maison de la Culture du Japon, 101 bis quai Branly, Paris 15e. M° Bir-Hakeim