Etsuko Chida : Chants courtois

Chant, koto (Japon)

Etsuko Chida est née à Sapporo, ville principale d’Hokkaido, l’île la plus septentrionale de l’archipel nippon.
Dès l’âge de cinq ans, elle a commencé l’apprentissage du koto (cithare japonaise) et du chant de l’école Yamada, dont le maître actuel est Yemoto Hagioka Shoin.
A Sapporo, Etsuko Chida a suivi le rigoureux enseignement traditionnel de trois des plus grandes virtuoses du koto, Kaga Toyomasa, Yokota Toyochika et Sanagi Okatoyo. Ses longues années d’études ont été couronnées par le droit de porter un natori, un nom professionnel, celui de Toyochi Eka.

Les poèmes chantés par Etsuko Chida, datent du Xème siècle pour les plus anciens, comme le “Chant des pluviers”, jusqu’à l’ère Meiji (1868-1912), pour “Les grues sur le pin”. “Yûgao” est extrait du “Dit du Genji”, qui a été écrit entre 1015 et 1020, par la dame d’honneur Murasaki Shikibu.

« La musique, tour à tour éthérée, sautillante ou accidentée, renvoie à une large gamme de sentiments qui, de l’extase à la colère, en passant par la gaieté, résument la vie et nous entraînent dans un univers intemporel dans lequel passé, présent et futur se mêlent pour nous envoûter. » Benjamin MiNiMuM

Date : Samedi 13 décembre à 20h30

Lieu :