The Third Murder de Kore-Eda Hirokazu sort en salles.

The Third Murder de Kore-Eda Hirokazu sort en salles.

La première scène est claire comme l’eau de la rivière qui coule en fond de plan. Misumi tue et met le feu à son patron. Il est accusé de vol et de meurtre, qu’il avoue d’ailleurs. Mais les choses se compliquent lorsqu’à chaque audition avec son avocat, il change sa version des faits, comme déjà 30 ans auparavant… En effet, il avait déjà été condamné pour un double meurtre, dans son Hokkaido natal. Ne sachant plus à quelle histoire croire, l’avocat fait appel au célèbre ténor du barreau qu’est Shigemori (Masaharu Fukuyama qui était déjà le père architecte dans Tel père, tel fils), pour le défendre. Celui-ci reprend minutieusement l’enquête. C’est la peine de mort qui attend son client s’il échoue à trouver le bon angle de défense. Mais, au fil des témoignages, ses convictions sont ébranlées : Misumi est-il réellement coupable ?

 

C’est tout le travail de l’avocat qui intéresse Kore-Eda dans ce polar décalé. Il conserve sa veine intimiste pour nous plonger, en CinémaScope, dans les méandres des procédures judiciaires. Qu’importe la vérité, pourvu que justice soit rendue. Les scènes du tribunal montrent bien l’aspect mécanique de ce rituel. Tel est le paradoxe qu’il s’applique à démontrer et y parvient effectivement puisque la scène première est sans cesse mise à mal tant à travers l’image qu’à travers la parole. Misumi (excellent Kôji Yakusho) est certes, manipulateur, mais les témoins ne sont pas moins ambigus ! Et c’est là qu’excelle Kore-Eda, dans cette instillation du doute, humanisant le suspect, lui faisant partager les mêmes affres. Les trois principaux protagonistes ont une fille par exemple, avec laquelle leurs rapports sont complexes voire controversés. C’est aussi ce qui va rapprocher l’accusé et l’avocat. Les scènes de parloir, sombres, grises, sont extrêmement intenses, filmées de plus en plus serré, jusqu’à confondre les deux personnages qui ne font plus qu’un à l’image. Le suspense est à son comble ! A la fin, le verdict est bien rendu, mais personne ne connaît la vérité !

Camille DOUZELET et Pierrick SAUZON

The third murder de Kore-Eda Hirokazu, 125 min – Japon – 2017, 125 min, Japon, 2017, Scope – 5.1, Le Pacte, sortie le 11 avril 2018.