L’usage du Tao de Patrice Fava sort chez JC Lattès.

L’usage du Tao de Patrice Fava sort chez JC Lattès.

Bien qu’ermite taoïste,  Patrice Fava, par son érudition de sinologue et d’anthropologue a servi de guide au président Macron lors de son voyage à la Cité Interdite de Pékin… En effet, après avoir côtoyé les milieux taoïstes de Chine, il s’est retiré dans son ermitage ardéchois pour se concentrer sur son travail d’anthropologue et un documentaire sur les rites  religieux, taoïstes de Chine.  En contemplant le paysage ardéchois, il s’est retrouvé au cœur de la peinture chinoise telle que la décrit Zong Bing en l’an 440 : « La peinture est un acte spirituel qui doit transmettre le rythme, le souffle, la résonnance, toutes les forces qui émanent d’un lieu ». C’est cette similitude qui l’amène à rédiger ce récit d’ « un voyage intérieur entre l’Orient et l’Occident », sous-titre de l’usage du Tao. Il perçoit alors le paysan ardéchois comme un véritable taoïste en adéquation avec son  environnement naturel. Et ainsi l’humain devient une réplique du « macrocosme ».

Dans son livre, il reprend les grands penseurs chinois : Laozi, Zhuangzi et les fait dialoguer avec les penseurs de notre modernité tels Giono ou Saint John Perse, mais aussi Breton ou Foucault. Il nous invite ainsi à repenser nos modes vie dits « modernes » mais totalement en dehors de la nature et de son souffle vital. Et avec eux, repenser l’art, la philosophie et la religion en nous concentrant sur notre intériorité, à la lumière du Tao.

A l’image de cette philosophie, Fava, avant toute chose, pratique tant dans l’ascèse que dans la contemplation des paysages qui l’entourent. A tel point qu’il devient le paysage ! Car c’est dans cette pratique qu’il atteint la plénitude de son être en symbiose avec la nature qui l’entoure : il est la nature même ! C’est là le fondement du Taoïsme.

Un livre à la fois érudit mais qui nous ouvre surtout de multiples voies pour atteindre la plénitude.

 

Camille DOUZELET et Pierrick SAUZON

 

L’usage du Tao – Récit d’un voyage intérieur entre l’Orient et l’Occident, de Patrice Fava, JC Lattès, 302 pages, 18€, janvier 208.